Logo - Société parisienne de gestion
Actualités

Les marchés en Octobre 2019

Publié le 30 oct. 2019 | Par Cyril Coppuyns

Dans la foulée du mois précédent, le CAC 40 a connu en Octobre une légère progression favorisée tout à la fois par les premiers résultats publiés de part et d’autre de l’Atlantique pour le T3 et les discours toujours accommodants des banquiers centraux (notamment la FED qui a abaissé son taux directeur pour la 3èmefois en 3 mois !).

Ces éléments ont permis à l’indice parisien d’atteindre un plus haut mensuel & annuel à 5 766 points retrouvant les niveaux de Décembre 2007 (!) et finir le mois tout proche à 5 730 points.

Plus globalement et alors que de nombreux sujets restent cependant « sur la table » tels : les tensions commerciales entre les USA, la Chine et le reste du monde, les manifestations à Hong-Kong, l’incertitude quant au BREXIT (report flexible jusqu’au 31/01/2020 avec au milieu des élections législatives le 12/12 prochain !) ou les accrocs dans certains pays européens (budgétaire en Italie ou politique en Espagne) les investisseurs veulent rester optimistes.

Dans ce contexte ces derniers en ont profité pour se renforcer aussi sur les secteurs sous-valorisés et/ou délaissés dits « value » (banques, industrielles, distribution, opérateurs télécom, etc..) délaissant un peu (!) ceux dits de « croissance » en très forte hausse depuis le début de l’année (luxe, technologie, consommation discrétionnaire, etc…).

Les publications d’entreprises américaines au T3 sont ressorties satisfaisantes pour : MICROSOFT,JP MORGAN, PROCTER & GAMBLE, AMERICAN EXPRESS, INTEL, PFIZER, VISA, APPLE mais décevantes (chiffre d’affaires et/ou bénéfice par action) à l’image de : MC DONALD’S, GOLDMAN SACHS, 3M, UPS, AMAZON, ALPHABET,JOHNSON&JOHNSON,GILEAD SCIENCES ou CATERPILLAR.

Globalement et en se référant au consensus sur les sociétés du S&P 500 ayant déjà publiées, soit 204/500: les « surprises » concernant leur BPA (=rémunération de l’actionnaire) ont été positives à 78 % et négatives uniquement dans 15 % des cas !

Du côté européen, les premières publications de chiffres d’affaires ont confirmé une orientation positive pour : LVMH, UNILEVER, HERMES, ATOS, KERING, MICHELIN, ESSILOR, L’OREAL, VINCI, PEUGEOT, SAP, EUROFINS SCIENTIFIC,SARTORIUS STEDIM ou AIR LIQUIDE,mais plus décevante (impact de la guerre commerciale ?) pour :NESTLE, PERNOD RICARD, SEB, DASSAULT SYSTEMES, CAP GEMINI, DANONE, SAINT-GOBAIN, AB INBEV ou FRESENIUS.

Partager sur