Logo - Société parisienne de gestion
Actualités

Les marchés en Mars 2021

Publié le 31 mars 2021
  • Les marchés actions ont fait preuve d’optimisme dopés par l’adoption définitive du plan BIDEN (pour mémoire de 1 900 MM$), le CAC 40 débutant à 5 793 points pour s’établir et toucher un plus haut mensuel/annuel à 6 067 points (tout proche des plus hauts du début 2020 !)

  • Avec les craintes d’un retour possible de l’inflation aux USA et d’une situation sanitaire en Europe et dans certains pays émergents (Inde, Turquie, Brésil, etc…) tardant à s’améliorer,les réunions de la FED et de la BCE étaient très attendues.

    Le patron de la Réserve fédérale peu sensible à la hausse récente des rendements obligataires s’est contenté d’indiquer qu’il juge la politique monétaire adaptée tout en souhaitant maintenir son caractère accommodant durablement. En Europe, la BCE s’est contentée de lui emboîter le pas précisant qu’elle se tenait prête à intervenir massivement en cas de dérapages sensibles des taux. Toutefois les taux américains LT et dans une moindre mesure européens sont alors repartis à la hausse, alors prudence !

  • Du côté des statistiques macro-économiques, Mars a vu les USA en progression et une Europe en léger rebond sur les indices d’activité manufacturière mais toujours à la traîne sur les services.

    Il faut dire que les retards accumulés dans la vaccination en Europe conjugués à une reprise sensible de l’épidémie en Italie, France et Allemagne (nouveaux variants) contraignent les gouvernements à prendre une nouvelle vague de mesures de restriction (confinement, couvre-feu, etc…) qui retarderont d’autant la reprise économique. Face à cette situation, la pression restera forte sur les épaules de la BCE pour maintenir des conditions financières favorables dans les mois à venir.

  • L’accélération de la vaccination en Europe (?), le retour des tensions commerciales sino-américaines, le comportement des taux LT notamment aux USA, la qualité des résultats des entreprises américaines pour le T1 2021 (impact du plan de relance, comportement du $ face aux autres devises, etc…) et leurs anticipations influeront sans nul doute sur l’évolution des marchés actions au printemps, les sociétés européennes ne publiant elles qu’à partir de la mi-Mai.

Partager sur