Logo - Société parisienne de gestion
Actualités

Les marchés en Juillet 2021

Publié le 30 juil. 2021

Les investisseurs sont d’abord restés attentistes partagés entre les craintes de reprise épidémique forte dans certains pays notamment européens et les premières publications jugées plutôt satisfaisantes, le CAC 40 débutant à 6 554 points pour évoluer dans des marges étroites et de faibles volumes et s’établir en légère hausse mensuelle à  6 613 points finalement.

ŸSur le « front » macro-économique on peut observer un léger recul des indicateurs américains (confiance du consommateur, baisse du taux de chômage, etc..) et européens (indices d’activité, confiance des ménages, etc..), comme en Chine d’ailleurs.  

Après la hausse quasi-ininterrompue des marchés actions depuis le début d’année, les premières publications/anticipations pour le T2 étaient particulièrement attendues de part et d’autre de l’Atlantique.

Pour de nombreuses entreprises, véritables baromètres de l’état de santé de l’économie américaine, les résultats se sont révélés (très) positifs comme : MASTERCARD, IBM, SCHLUMBERGER, CITIGROUP, MORGAN STANLEY, AMERICAN EXPRESS, BOEING ou FACEBOOK mais plus décevants pour d’autres notamment en raison des tensions apparues sur les chaînes d’approvisionnement : APPLE, INTEL, AMAZON, BANK OF AMERICA ou MACDONALD'S. 

En Europe les trimestriels étant publiés plus tard, quelques sociétés ont communiqué (très) positivement, telles : DASSAULT SYSTEMES , SARTORIUS STEDIM, LVMH, L’OREAL, DANONE, THALES, MICHELIN, TELEPERFORMANCE, BNP PARIBAS, RICHEMONT, ESSILOR, HERMES, SAP, NESTLE, KERING ou CAP GEMINI mais plus négativement pour : VINCI, UNILEVER, ADP, AIR LIQUIDE,ROCHE HOLDING, RENAULT, ATOS, CARREFOUR, VALLOUREC, UNIBAIL, ACCOR ou PLASTIC OMNIUM par exemple.

Partager sur