Logo - Société parisienne de gestion
Actualités

Les marchés en Août 2021

Publié le 27 août 2021

Entamant le mois à 6 676 points, l’indice parisien a alterné phases de rebond et de décrue oscillant entre un plus haut à 6 896 (record de 20 ans !) et un plus bas à 6 606 pour s’établir au 27 Août dernier stable à 6 682 points dans des volumes peu significatifs, toutefois. 

Après un début en fanfare, les marchés actions se sont montrés plus fébriles, inquiets quant à la reprise épidémique dans de nombreuses zones (confinement/pass sanitaire/politique du « zéro COVID », etc..) mais aussi par le traitement infligé à certaines sociétés technologiques chinoises (voire étrangères) par les autorités de Pékin.

Nonobstant quelques prises de bénéfices les investisseurs ont néanmoins retrouvé le moral grâce aux nouvelles en provenance de Chine et à l’espoir de voir la Réserve fédérale repousser la date du tapering (réduction progressive des achats d’actifs), les indices macro-économiques mensuels ayant renforcé l’hypothèse d’un ralentissement économique aux USA du fait du variant Delta !

En ce sens, les conclusions de la conférence de la FED à Jackson Hole seront particulièrement scrutées alors que les USA sont confrontés à une poussée épidémique dans certains états, à l’expiration de certaines aides et que le nouveau plan de relance budgétaire est âprement discuté par le Congrès américain.

En zone euro le tableau apparaît plus positif, le niveau de vaccination offrant la possibilité aux gouvernements de ne pas refermer leurs économies, permettant aux indices PMI des services de bien résister. En revanche, la situation dans l’industrie demeure complexe en raison des difficultés d’approvisionnement et de recrutement.

ŸLe mois de Septembre risque d’être à nouveau volatil entre l’évolution de la pandémie dans l’hémisphère Nord notamment, le résultat des élections législatives en Allemagne important pour l’avenir de la zone Euro et les premiers messages délivrés par les entreprises américaines concernant leurs résultats du T3 publiés en Octobre, d’autant que de nombreux indices boursiers mondiaux sont proches de leurs plus hauts historiques, alors attention !

Partager sur